fr en it es
SITE OFFICIEL
LE MAGICIEN CONVERTI : LE FRERE  MBOUNGOU OSCAR

MBOUNGOU OSCAR MAGICIEN ET HOMME DES SCIENCES OCCULTES TEMOIGNE DE LA DIVINITE DU GRAND MAITRE DE L’OPH GUY EMILE LOUFOUA CETIKOUABO

« Bien que homme de la terre, mais je ne suis pas un homme de la terre. Je suis compté parmi eux là-bas. Et ma mission n'est pas une mission de rêve, de songe ni des visions ; je ne suis pas un homme pour faire des rêves, des visions. Moi je parle avec Dieu face à face »

 Message audio du 18 mai 2007

 

«Moi, j'ai un témoignage plus grand que celui de Jean ; car les œuvres que le Père m'a donné d'accomplir, ces œuvres mêmes que je fais, témoignent de moi, que c'est le Père qui m'a envoyé ...Et le Père qui m'a envoyé a rendu lui-même témoigne de moi ...Je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas ; si un autre vient en son propre nom, vous le recevez » (Jean 5:36 ,37-43)

I-      Enlèvement au ciel du Grand Maître de 1' OPH par 3 anges le 8/10/78

 

1.   Causes de l'enlèvement

2.   Transfiguration d'Emile

3.   Emile rentre au ciel : rencontre avec Jésus

4.   Supplications et retour d'Emile sur terre

5.   rencontre avec le père Abraham

 

II-OSCAR MBOUNGOU magicien et homme des sciences occultes, témoigne de la divinité de Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO......

 

1. Adresse et présentation

2. Première étape d'initiation

3. Deuxième étape : expérimentation et approfondissement des connaissances occultes

4. OSCAR excelle dans la magie, il affranchit la dernière étape

5. Le sacrifice humain : OSCAR s'obstine

6. Détérioration de la santé : recherche d'un abri

7. Découverte du Grand Maître de l'OPH

8. Face au Grand Maître de 1' OPH, OSCAR perd la tête, il ne s'en revient plus

9. Le Grand Maître    de l'OPH le ramène au calme : OSCAR tente ses expériences

10. La mallette magique remise au Grand Maître de 1' OPH, OSCAR est libéré et sauvé

11. OSCAR reconnaît la grandeur du Grand Maître de l'OPH et cherche à le connaître davantage

                12 : Le Grand Maitre de l'OPH Guy Emile se révèle finalement à OSCAR

13. OSCAR reconnaît en Guy Emile la plénitude de sa divinité

14. Exhortation d'OSCAR  MBOUNGOU

 

III- Bien que homme de la terre, Emile n'est pas un homme de la terre 

 

Conclusion                                                              

 .....................................................................................................................................................................................................................................................


Ce recueil des témoignages est destiné aux peuples du Monde Entier et au public désireux de partager l'enseignement Cétikouabien avec leurs interlocuteurs. Il poursuit essentiellement un seul et unique but '.fortifier la foi du croyant et susciter celle de l'incrédule, car sans la foi, il est impossible d'être agréable à Dieu (Hébreux 11 : 6).

 

Ce faisant le Grand Maître de l'OPH, Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO, a su éviter un enseignement trop hermétique de certains éducateurs spirituels pour lesquels liberté ne signifie plus que licence.

 

Etant missionné de l'Eternel Dieu et grâce à sa pédagogie jamais rencontrée, l'Esprit de Vérité Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO, sait trouver le chemin des cœurs afin de rapprocher l'homme de Dieu au moyen de la Prédication multiforme à savoir :

-    la prédication parlée ou orale

-    la prédication écrite (les ouvrages) la prédication imagée (les sketchs)

-    la prédication chantée (chants religieux)

-    le témoignage

S'agissant de cette dernière forme de prédication, le témoignage est la prédication la plus captivante et convaincante. A propos, le Grand Maître de P OPH, déclare, je cite : « Enfin, rappelons-nous de la belle histoire de Moïse lorsque Dieu lui confia la mission divine, celle qui consistait d'aller libérer le peuple des mains de Pharaon » (Exode 3 :10).

 

Moïse chercha de l'Eternel Dieu un témoignage afin d'authentifier sa mission. Il dit à Dieu : « Voici, je vais aller vers les fils d'Israël et je leur dirai : le Dieu de nos pères m'a envoyé vers vous. S'ils me disent : Quel, est son nom ? Que leur dirai-je ? » (Exode 3 :13).

 

L'éternel révéla son nom sacré à Moïse : " je suis qui je serai" comme signe qui servirait de témoignage devant Israël son peuple et Pharaon (Exode 3 :14) Moïse, le sachant d'avance qu'avec le nom seul, il ne sera jamais cru, exigera en plus du nom, autre chose plus palpable (Exode 4 : 1). Et à l'Eternel d'accomplir deux miracles devant Moïse dont le premier, la transformation du bâton en serpent et le deuxième, la main de Moïse fut atteinte d'une lèpre (Exode 4:2-9).

Aujourd'hui, Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO, envoyé par le même Dieu, nous a révélé le nom nouveau de l'Eternel : OPH, ce qui n'a pas suffit pour fortifier la foi des hommes. C'est ainsi que Dieu a réalisé tout au début de sa mission des miracles pour rendre authentique sa mission divine.

Ce deuxième tome de recueil des témoignages des membres de l'Association Louzoîo Amour- OPH nous retrace l'événement sur l'enlèvement au ciel du Grand Maître de l'OPH, le 8/10/78 par les trois anges, et le témoignage d'un grand magicien, homme très poussé dans les sciences occultes, le frère Oscar MBOUNGOU qui témoigne de la divinité de Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO.

 

Puisse ce deuxième tome nous aider à fortifier notre foi. Qu'il soit en même temps pour ceux qui le lisent et le liront un moyen d'entendre la bonne nouvelle du Christ, et de le servir sincèrement en vue de l'obtention d'une nouvelle et longue vie sur terre.

 

 

 

I- ENLEVEMENT AU CIEL DU GRAND MAITRE

DE L'OPH GUY EMILE LOUFOUA CETIKOUABO, LE 8 OCTOBRE 1978 A 20H, PAR 3 ANGES :

 

1-Causes de l'enlèvement

 

Le Grand Maître de l'OPH Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO, fidèle continuateur de la mission secrète et divine de Jésus Christ choisit des collaborateurs pour l'aider dans le travail de Dieu. Ces collaborateurs, véritable casse-tête (voir tome 6 sur la chronologie de la mission divine de Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO de sa naissance à 2007, 2ème chapitre) vont chercher à éliminer physiquement le Grand Maître de l’OPH.

 

C'est ainsi qu'il se réfugia à Loudima gare dans le département du Niari en République du Congo pour se reposer. Reçu par le frère MAMPOUYÂ Samuel Gothard l'un des anciens collaborateurs de l'Association -Louzolo Amour -OPH, vivant dans la localité, il va être logé dans une petite cellule dont la porte ne se fermait que de l'extérieur. Le frère MAMPOUYA Samuel Gothard l'enferma alors dans cette cellule.

 

Seul et assis dans le lit, Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO abattu, attristé, recherchait les causes de son malheur dont les auteurs .ne sont que ses propres collaborateurs. La tristesse du Grand Maître de l'OPH toucha la sensibilité de Dieu qui décida de le rappeler au ciel. Dieu lui envoya trois anges le chercher. Voici à

présent ce témoignage rendu par lui-même à travers son message audio (K7 n° 3 de l'an 2000).

 

2- Guy Emile sur une haute montagne subit une transfiguration

 

Ce fut dimanche 8 octobre 1978 à 20h que les anges étaient venus me chercher dam la maison du frère MAMPOUYA Samuel Gothard pour aller me placer sur une haute montagne très éloignée de la gare.

 

Arrivés là, ils m'avaient demandé de m'agenouiller. J'étais resté là, à genoux et les 3 anges étaient débout devant moi. A genoux du dimanche au lundi (1er jour) ; du lundi au mardi (2eme jour), du mardi au mercredi (3e jour) gardant la même position. Il fallait que je reste là 3 jours durant. Je perdis le sang, la salive et l'eau de mon corps. Ce qui me permis d'entrer ensuite dans les deux.

 

3- Guy Emile rentre dans les cieux : rencontre avec Jésus

 

C’est donc le mercredi que j'entrai dans les cieux conduit par les 3 anges. J'avais séjourné là-bas plusieurs jours, deux semaines et demi durant dans la gloire et la joie des deux. La 3ème semaine lorsque je m'étais rappelé que j'avais une femme en grossesse, je me dis que cela ferait du mal à l'enfant qui naîtrait quand il apprendrait que son père avait abandonné sa mère en grossesse et avait disparu. Où serait-il parti ? Personne n'en saurait rien. C'est pour cela que je repris la position à genoux pour préparer mon retour. J'étais resté à genoux du vendredi à 15h de la 3ème semaine au dimanche à 15h, c'est-à-dire 3 jours durant, dans la même position. J'aperçus Jésus qui passait très lentement, allant je ne sais où et me disant : « Ah Emile qui a tant d'amour pour les humains ! Tu comptes repartir ? Mais les gens ne t'aiment pas ! .Laisse-les là-bas, restons pour nous ici, nous les aurons, car ils n'iront nulle par ». Sa chevelure et sa barbe pendaient jusqu'à terre.

 

4- Supplications et retour de Guy Emile sur terre

 

Le Seigneur Jésus ne voulait pas que je revienne ici bas sur cette terre. Mais force d'insistance de revenir sur terre le Seigneur Jésus me l'avait permis. Et aussitôt qu'il disparut, il envoya 3 anges qui me prirent. C'est avec beaucoup de regrets qu'il le fit puisqu'il ne le voulait plus. Le Seigneur Jésus accepta mes pardons, mes supplications et autres et m'autorisa de revenir sur cette terre. Je répète bien que c'était avec beaucoup de regrets parce que le Seigneur Jésus trouvait que le monde ne voulait pas être sauvé et il était question, que j'y reste et qu'on l'attende au dernier jour du jugement que nous appelons couramment le grand jour du Seigneur.

 

Par mon insistance et mes supplications, le Seigneur Jésus accepta quand même de me laisser revenir sur cette terre, cela avec beaucoup de remords. Non, le Seigneur Jésus ne voulait pas que je revienne encore sur cette terre. Il trouvait cela mutile puisque les gens ne m'aiment pas et ne veulent pas accepter la vérité. C'est pour cette raison que le Seigneur Jésus ne voulait plus me faire revenir sur cette terre pour de nouveau apporter son message et sa parole d'aimer sincèrement le prochain et de cultiver l'amour dans les cœurs des hommes.

 

En tout cas, notre Seigneur Jésus était catégorique. Il ne voulait plus me laisser revenir sur cette terre des humains, mais hélas, je suis là quand même. Le 1er ange était placé devant moi, j'étais au milieu et dernière moi, deux anges suivaient je me demande si on avait fait un pas ou deux. Je ne me rappelle pas exactement et l'ange qui était devant moi qui nous conduisait se rendit compte que nous étions arrivés. Il se tourna vers moi et me salua de la main ; celui qui était dernière moi en fit autant ainsi que le 3eme ange. Tous les 3 anges me saluèrent donc avant de me quitter en me souhaitant bonne rentrée. Dès qu'ils me quittèrent, je me suis rendu compte que je m'étais retrouvé sur terre.

 

5- Rencontre avec Abraham

 

Et dans une montagne très très très haute de Loudima, le père Abraham que nous lisons dans la bible, m'attendait, il était 20h du soir. Il m'attendait pour diriger une assemblée. J'ai donc escaladé la montagne avec toute la fatigue car durant tout ce temps, je n'avais pas encore mangé.

Arrivée sur les lieux, le père Abraham était assis sur un rocher au bord d'une route. Lorsqu'il m'aperçut et rempli de joie, il me dit ' «Ah ! Emile, c'est toi que nous attendions pour diriger cette assemblée ». Le père Abraham va me saluer de sa main droite et nous nous sommes salués. Il me répéta les mêmes paroles. Et j'ai dirigé cette assemblée de 20h à 5h 30 du matin. Il y avait un monde fou, un monde immense dont on ne pouvait dénombrer. Après la séance nous nous sommes encore retrouvés avec le père Abraham et nous nous sommes salués en me souhaitant bonne rentrée. Tout ceci ne se passe pas dans un rêve mais vivant, en tant que homme vivant avec tous ses sens.

 

Retenons

 

    Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO a un corps de gloire. L'homme de la terre ne peut le posséder quel qu'il soit

   Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO a vu et conversé avec Jésus Christ au ciel. Sa barbe et sa chevelure pendent jusqu'à terre

   Du retour du ciel, Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO se rencontre avec Abraham et dirigea rassemblée spirituelle constituée essentiellement des êtres célestes

   Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO ne gère pas seulement les hommes de la terre mais aussi les hommes célestes car tous subiront le jugement dernier dont le Grand Maître de l'OPH sera le seul et l'unique avocat. Il répondra alors de toutes les âmes visibles et invisibles.

   Aucun missionné ou serviteur de Dieu n'a exercé sa mission sur terre avec un corps de gloire, si ce n'est Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO et le Seigneur Jésus christ (après sa résurrection).

   Emile ne rêve pas, Dieu ne lui parle pas non plus en songe ou en vision. Dieu lui

parle face à face et vit les mystères de Dieu dans le vivant

• Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO, Grand Maître de l'OPH est véritablement le missionné du Dieu vivant, le fidèle continuateur de la mission secrète de Jésus Christ. C'est lui l'Esprit de Vérité.

 

II- MBOUNGOU OSCAR MAGICIEN ET HOMME DES SCIENCES OCCULTES TEMOIGNE DE LA DIVINITE DE GUY EMILE LOUFOUA CETIKOUABO

 

Ce témoignage vécu et rendu par l'intéressé lui-même en date du 04 novembre 1988 avec l'autorisation du Grand Maître de l'OPH, confirme non seulement la mission divine mais aussi et surtout la divinité de Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO. En effet, Oscar MBOUNGOU initié depuis le bas âge dans les sciences occultes avait atteint un niveau tel que toutes les opérations mystiques lui étaient faciles.

 

A quelques jours de la fin de son pacte signé avec ses maisons mystiques Oscar MBOUNGOU, découvre le Grand Maître de l'OPH Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO qui lui sauve la vie. Voici comment :

 

 

1- Adresse et présentation

 

Je remercie mes frères et sœurs qui m'ont donné cette occasion ce jour pour rendre ce témoignage. Ce témoignage, je ne l'ai pas lu dans un livre ni dans la Bible.

Mais c'est un témoignage qui concerne ma propre expérience. Je vous demande des excuses pour la langue française que je vais utiliser, car en spiritualité, il y a certaines expériences que je ne saurais expliquer en langue vernaculaire ceci juste pour la fiabilité du message. Je suis le frère Oscar MBOUNGOU, j’ai suivi les sciences occultes.

 

2-1ère étape d'initiation.

 

Mes initiations avaient commencé lorsque j'étais en classe du cours moyen 2e année (CM2) et je fus initié par un prêtre qui m'aimait beaucoup. Ce prêtre me prenait pour son ennemi parce que revenant de l'école protestante, je ne savais pas dire "oui mon père " oui ma sœur" et très souvent, à l'appel du prêtre Je répondais : « oui monsieur ».

 

Finalement, un jour, il m'appelle chez lui et va me donner les médailles de sainte Rita. J'ai grandi avec cette expérience, devenu grand, il va me donner d'autres orientations à partir desquelles, j'ai commencé à faire des recherches. Je suis allé au collège jusqu'à l'université et je me suis abonné dans plusieurs maisons mystiques ; jusqu'à la rose croix où j'ai reçu des initiations rapides, simplement parce que j'avais une faculté qui était due, certainement au problème de réincarnation personnelle, ce qui m'a permis de vite avancé à la rose croix jusqu'à rentrer dans le petit cercle et j'ai mélangé beaucoup de choses, j'étais templier et j'ai aussi fait quelques expériences à la Franc-maçonnerie que j'ai dû abandonner, la franc-maçonnerie d'origine britannique. Mais j'étais beaucoup attiré surtout par la magie noire, là-bas j'ai rencontré, un maître, un instructeur qu'on appelait la facille hydou San Kara. Je l'ai rencontré tout à fait par hasard, c'était au moment où je représentais une maison de la Syrie de monsieur Emile KAMARA.

 

Et comme j'étais dans la nature j'avais un rendez-vous là-bas et pendant que j'attendais mes instructeurs, je vois atterrir Hydou San Kara qui va m'apprendre que la maison que je représentais n'était pas plus puissante que la sienne. Effectivement il va faire certaines expériences devant moi pour me prouver qu'il était plus puissant que mon maître que je représentais. A partir de ce jour là, j'ai pris contact avec Hydou San Kara. Il me donna beaucoup d'initiations j'étais maintenant nanti de beaucoup de puissance ici sur terre et aucune chose ne pouvait m'arrêter.

 

3-2ème étape : Expérimentation et approfondissement des connaissances

 

J'ai commencé à aider les élèves, ceux qui faisaient les examens professionnels. Les élèves signaient des contrats de 30 000f ou 50 000f pour leurs examens. Le jour de l'examen l'élève ne se présentera pas dans la salle d'examen, il reste chez lui et après l'examen, il vient me voir et je lui donnais un numéro, par exemple le n°10. Alors le jour de la proclamation, l'élève retrouvera son nom sur la liste des admis et au n° 10. Le contraire n'était pas possible, à moins que je ne sois pas le représentant de Hydou San Kara.

 

Donc, j'avais maintenant beaucoup d'occupation et j'ai progressé dans l'organisation de Hydou San Kara en participant aux différents séminaires jusqu'à devenir le représentant général de Hydou San Kara en Afrique centrale.

 

J'avais alors des représentants au Cameroun, au Zaïre, au Tchad et j'avais la mission de leur rendre visite afin de voir leur façon de travailler. Pour assumer toutes ces missions, on m'avait donné un moyen de déplacement, c'est le tapis volant.

Le tapis volant est un instrument et c'est maintenant que je comprends son fonctionnement, ça se symbolisait par un petit mouchoir ou un petit tapis, je prononce un mot perdu et à partir du mot perdu, je me retrouve là où je veux être. En réalité c'était une projection de la pensée, c'est-à-dire que par la pensée vous vous retrouvez à l'endroit voulu, c'est ça le principe du tapis volant. Tout cela était des moyens que Hydou San Kara m'avait donnés pour faire son travail et représenter ses forces. Ça c'est le premier instrument du représentant général.

 

En suite je ne devais pas manquer de l'argent, je ne devais pas être empêché de faire une activité faute d'argent. Pour cela et selon la loi de la transmission, j'avais la possibilité de transformer n'importe quel papier, n'importe quelle feuille en billet d'argent. Cet argent pouvait provenir de la poche du frère X ou du frère Y. Je pouvais me retrouver au score par exemple, je fais mes achats et quand j'arrive devant le caissier pour la facture, je lui fais répéter le montant correspondant à la marchandise achetée, par exemple 19 000f. Cette répétition qu'il fait, veut dire que c'est de l'argent qui sort de sa caisse et vient dans ma poche pour que je lui paye sa facture.

 

C'étaient des choses très compliquées et je ne suis pas sûr que j'ai remboursé tout ce que j'ai fait car je ne sais pas combien de personnes ont dû perdre leurs emplois à cause de cela.

 

J'avais la possibilité de partir dans l'invisible, j'avais la possibilité de me retrouver dans mon village à MONBELO, Mais parfois si je veux embêter les chefs des trains, je ne paye pas mon billet. J'avais deux possibilités ou bien le chef de train arrive, vous savez que tout est vibration, tout est atome, dès qu'il arrive, je chauffe mon corps aux vibrations, aux atomes du fauteuil sur le quel je suis assis et quand le chef de train arrive, il trouve le fauteuil vide alors que je suis là. Je le faisais quand je voulais m'amuser avec celui qui était assis à mes côtés, je lui disais qu'à toi on va te demander le billet mais pas à moi, ou alors si je veux l'embêter, surtout, si je sais qu'il est méchant, il me double la taxe, si j'allais payer 2000f par exemple, il me taxe 4000f et je lui fais répéter le montant en posant la question, c'est combien ? ce qui correspond au retrait d'argent qui est dans son propre sac.

 

Alors, vous savez, il y a eu tellement de choses, le mal que j'ai dû semer, je ne peux pas tout décrire parce que j'ai honte de l'avouer. J'ai fais des abus avec des femmes qu'elle soit mariée ou pas, en principe aucune femme ne peut me résister à moins qu'elle ne soit pas née de l'union d'une femme et d'un homme. Donc j'avais la possibilité de fatiguer l'esprit, le cœur et toutes les personnes à qui je pouvais parler et imposer ainsi ma volonté.

 

4- Oscar excelle dans la magie, il affranchit la dernière étape

 

Alors dans toutes choses, il y a un début et une fin. J'ai progressé ainsi pendant plusieurs années et j'ai initié beaucoup de gens, dans les sciences occultes, j'étais devenu maître dans les sciences occultes. J'avais beaucoup des connaissances dans cette science. Et dans cette science, on avait une section, une spécialité appelée christianisme. La section christianisme c'est l'enseignement biblique mais approfondie et plus approfondie que la formation des prêtres et des pasteurs. Le but de cette formation c'est arriver à détourner les âmes qui sont tournées vers le Dieu sincère. Il faut détourner ces âmes en les persuadant que le Christ était un faux messager, il faut donc détourner la foi des gens. Et quand j'ai progressé dans cette spécialité, on me dit que le moment est venu maître Oscar pour te spécialiser dans le christianisme.

 

Je ne vais pas ici vous détailler toutes les séquences par ce que je ne me suis pas préparé au préalable, j'ai été pris comme au dépourvu. Mai je vous dis que les expériences que j'ai eu avec les autorités de ce monde par exemple, quand j'étais le représentant de Hydou San Kara, dans les années 67, 68, 69, si j'ai bonne mémoire, il y avait un BEMG qu'on avait repris parce qu'il y avait fuite des matières. Cette fuite des matières était organisée par moi parce que j'avais 7 esprits servants qui m'étaient très obéissants et quand les élèves me consultaient, je leur demandais une certaine somme d'argent, l'élève en repartant chez lui il trouvait les matières sur sa table.

 

Et en cette même année, beaucoup d'élèves étaient arrivés chez moi pour acheter les matières et quand il y a eu fuite des matières, certains d'entre eux vont me trahir en disant que c'est un magicien qui nous a donné ces matières. J'étais alors recherché par la police. Un jour, la police est arrivée à mon domicile et trouva une jeune fille car je m'étais transformé en fille.

 

La police va me menacer et me prendre en otage, à moi de leur dire que je ne suis pas sa femme, je suis seulement sa belle sœur et que je suis venu l'attendre. Par deux fois je les ai fait marcher et la 3eme fois je me suis laissé prendre et on va me mettre au PSP là où est l'actuel état major de Pointe-Noire. Là aussi j'ai fait mes expériences. Lorsqu'on m'enfermait dans cette cellule, je ressortais par le son de la serrure et je me retrouvais chez moi. Et par trois fois de suite ils m'ont enfermé et je leur ai dit que moi je ne suis pas quelqu'un qu'on peut enfermer dans une cellule. On va donc me confier un policier pour me garder. Or, j'avais un autre principe, il ne fallait pas fumer devant moi. Alors, ce policier était entrain de fumer et dans la fumée j'étais parti. Je faisais tout ça pour m'amuser.

 

Un moment je suis resté dans la prison avec d'autres prisonniers qui avaient très faim. Et comme il faisait très sombre, j'ai invoqué la lumière et la cellule était éclairée et je partais chercher le repas dans les hôtels et on mangeait tous.

 

Le policier était un peu turbulent et cherchait à me brutaliser, je lui dis que si tu lèves la main sur moi tu vas devenir fou. Et puis de toute façon, tu n'as pas besoin d'argent, dans ton compte BCC n° tant, il y a tant de francs dedans et ton chéquier tu l'as laissé dans le buffet tiroir droit n° 2, je m'en vais te le chercher et je t'apporte ici ton chéquier plus 300 000Frs ; le monsieur n'avait pas cru et j'ai fait l'expérience devant lui, il a fini par devenir mon adepte lui aussi, c'est comme ça que j'ai été relâché.

 

Et j'étais étudiant à l'école nationale d'administration, je faisais aussi la police et celui qui nous faisait la police c'était monsieur ÀMBARA, le Directeur Général de service de sécurité à l'époque. Et comme je suis toujours premier de ma classe, puisque moi, je n'ai jamais été 2ème de ma classe, c'est lui qui avait intimé l'ordre de me relâcher.

 

5- Sacrifice humain

 

J'ai fait beaucoup de choses dans ma vie. Et quand j'ai commencé à travailler et que je m'étais spécialisé dans le christianisme, hydrou San Kara est venu me dire que tu as maintenant 7 esprits qui t'obéissent, tu es devenu maître de notre organisation, tu as la connaissance parfaite, tu connais l'homme, tu connais l'univers, tu connais la galaxie, tu connais les 12 soleils, tu connais tout, maintenant tu vas devenir créateur d'une religion dans le pays, mais il y a un prix à payer pour ça, c'est le sacrifice humain, tu nous donnes l'esprit de ta maman et celui de ta fille.

 

Mon refus a suscité une querelle entre moi et eux. Je leur avais dit que moi je ne vous avais jamais demandé ces choses ; ils me disent que dans toute l'Afrique tu es le seul qui a réussi toutes ces expériences et grâce à ce que tu es par rapport à ce que tu étais avant, tu ne peux plus reculer donc tu dois absolument nous donner ta maman et ta fille.

 

Je m'opposais de plus bel. Ils me disent que nous t'avons enseigné la leçon sur la médaille qui a deux parties, la partie de devant que l'on observe et la partie du derrière qui reste collée au corps et cette partie cachée tu connais bien la leçon. Cette partie cachée de sciences que tu viens de découvrir, c'est ce que nous te demandons et tu ne peux pas reculer c'est comme ça, tu nous connais.

J'ai carrément refusé.

 

Ils me disent que nous te donnons 6 mois de réflexion ou tu donnes ta mère et ta fille ou bien tu viens toi-même car tu as beaucoup d'avantages et ils m'ont énuméré tous ces avantages.

J'ai oublié de vous dire que j'avais une femme sirène. Ça aussi c'est un autre domaine compliqué, c'est une spécialité aussi et j'avais aussi la possibilité de donner les sirènes aux gens mais j'avais aussi une femme congolaise.

 

J'étais un mari difficile parce que ma femme était une prisonnière, elle ne pouvait pas faire un geste à gauche ou à droite sans que je sache, j'étais au courant de tout ce qu'elle faisait. Aussi, j'avais atteint le niveau où j'avais la possibilité de me retrouver en 6 endroits différents et au même moment à la fois à la même heure et j'étais conscient de tout ce qui s'y passait. Ce sont là des enseignements qu'on ne peut pas donner. Jésus a dit qu'il ne faut pas jeter les perles aux pourceaux. Il y a ici certains enseignements que je ne peux pas vous livrer même si vous êtes des frères et soeurs de l'OPH, permettez que je passe rapidement sur ces aspects.

 

J'avais beaucoup de choses que Hydou San Kara m'avait données, la canne sacrée de Moïse je lavais et vous savez que Moïse a opéré beaucoup de prodiges avec cette canne. Cette canne je l'avais car en réalité ce sont des sciences cachées, il y a des gens qui ont étudié ça et ont mis à la disposition de l'humanité. Toutes ces puissances Dieu les a données à l'homme pour que ce dernier les utilise dans un bon sens, mais l'homme les utilise dans un sens de nuire, de dominer son prochain

alors qu'au départ Dieu avait dit que toi l'homme, tu vas dominer l'univers. Tout ça, j'en ai fait. Et au moment où on me demande le sacrifice humain, je vais refuser. Ils me donnent alors un délai de 6 mois pour que je décide.

 

Après un mois, ils sont venus me voir pour demander mon avis et j'avais toujours mes avantages. Je vais leur dire que je ne peux sacrifier ni ma mère ni ma fille c'est moi-même qui viendrai chez vous. Ils vont me donner 3 jours pour décider de quelle mort je devais mourir. J'avais donc choisi la mort par disparition en prenant le vol à MAYAMAYA. Voilà le pacte que j'avais signé, c'est donc de cette manière que je devais mourir et perdre tout ce que j'avais.

 

6- Déterioration de la santé : recherche d'un abri

 

A partir de cela, ma santé commençait à se détériorer je maigrissais du jour au lendemain et tous ceux qui me connaissaient ne comprenaient pas ce qui se passait en moi.

Dans la recherche des solutions, je me suis rapproché de ma sœur qui était mariée à un Guinéen. Je me suis confié à mon beau frère qui va me parler de son professeur qui revenait de l'Arabie Saoudite. Il me proposa d'aller le voir afin qu'il récupère tout l'arsenal magique que je possédais. Je suis allé le voir, après causerie, il me demanda une somme de 300 000Frs. Chose surprenante, mes objets magiques avaient fini par détruire ses objets. Mes choses étaient trop fortes et ce professeur avait même perdu le sens de l'orientation.

 

De là, je suis allé voir monseigneur NKOUNKOU ; il organisa une messe et aspergea l'eau bénite sur ces objets. J'abandonne, ces objets chez le prêtre NKOUNKOU, et je me suis rendu à Brazzaville pour prendre le train et regagner Dolisie. Parce qu'on ce moment j'habitais Dolisie. A ma grande surprise, arrivée à Dolisie je retrouve tous les objets que j'avais laissés chez monseigneur NKOUNKOU, accompagnés d'une lettre dans laquelle on me rappelle que tout ce que j'étais, en train de faire, eux, ils étaient au courant et me: précisent qu'il me restait tant de mois.

 

Je suis allé partout jusqu'à rencontrer le pasteur NDOUNDOU auprès duquel je me suis confessé en tant qu'ancien élève de NGOUEDI mais il n'avait pas pu maîtriser cette force, quand je me suis retourné à Dolisie, je me suis retrouvé avec ma mallette car ces choses étaient dans une mallette spéciale.

 

Mais il y avait un NGOUNZA à MADINGOU d'origine Zaïroise, il s'appelait Emile BIM0NEKENE. Il va prendre ces choses et rester avec, pendant 3 jours, ces choses n'étaient pas revenues, mais le 4ème jour ça a fait d'énormes dégâts là-bas, il a eu deux enfants qui étaient morts. On va me rappeler qu'il me restait tant de jours. Finalement, je me suis dit qu'il faut que je paye ce que j'ai fait car je n'avais plus nulle part où aller, personne n'avait le pouvoir de maîtriser ces choses. Je continuais à maigrir dangereusement.

 

7- Découverte du Grand Maître de l'OPH

 

J'avais une cousine, ou mieux une sœur, l'une des épouses du frère DIAMBOUANA à Dolisie. Stupéfaite de me voir dans cet état, elle chercha à savoir pourquoi j'étais devenu si méconnaissable. Je sentais comme la présence de l'Esprit de Dieu qui me demandait de me confier à ma sœur. Je lui ai alors avoué que j'étais toujours dans la magie et que j'étais à la fin de mon séjour, il me restait que 3 jours de vie sur terre. Je lui ai dit que si je mourrais c'est à cause de ceci et cela, je lui ai tout détaillé. Elle pleura un moment et va me dire d'attendre son mari, donc mon beau frère.

J'ai réagi aussitôt et en fermant mes yeux, je vais voir le beau frère entrain de boire avec une copine dans une buvette. Alors, je dis à ma sœur que ton mari est entrain de boire en ce moment avec une copine, il a payé deux Primus et vient de donner une somme de 3.000 Frs à cette femme. Et tu demandes d'attendre un type comme ça qu'est ce qu'il va me faire lui ? Un type comme ça peut me sauver? Elle me supplia de l'attendre. Je l'ai finalement attendu.

 

A son arrivée, sa femme lui fait le compte rendu. Moi-même également je lui en parle. Le beau frère me dit qu'il ne pouvait rien faire car ça le dépassait. Il va me proposer d'aller à KIBOSSI avec un mot écrit, rencontrer le Grand Maître de l'OPH. Quand j'ai entendu le nom du Grand Maître, j'ai rétorqué en disant quel est ce Grand Maître que Oscar ne connaît pas, moi je connais tous les maîtres, absolument tous les maîtres, moi, j'invoque KOUTOUNI, quel est ce Grand Maître dont toi tu me parles et que moi je ne connais pas ? Comment il s'appelle ? LOUFOUA, comment ? LOUFOUA, je ferme les yeux je cherche LOUFOUA, je le cherche, je le cherche, je repère qu'il y a une lumière quelque part. Je n'ai plus insisté et je vais demander au beau frère de me conduire à KIBOSSI. Par rapport à ses occupations professionnelles, il va me donner une lettre à remettre au Grand Maître de l'OPH et me demanda de prendre le train le même jour avec quelques explications.

 

Quand je quitte le frère DIAMBOUANA, je me rends chez moi où je trouve une lettre dans laquelle on me dit que nous sommes au courant de tout ce que tu fais mais sache qu'il te reste seulement 48h. Et j'ai pris le train, j'arrive à KIBOSSI tard dans la nuit, j'ai suivi les orientations du beau frère, je ne m'étais pas retrouvé car les maisons étaient presque identiques, je ne savais pas quelle maison toquer, j'ai pris peur et je suis reparti à la gare. Il était déjà 2h du matin et j'ai résolu attendre 6h du matin.

 

J'avais la mallette avec moi, un moment je me suis dit comme je suis déjà à KIBOSSI, je vais essayer le Grand Maître de l'OPH, donc avec mon tapis volant je décolle et grâce à la visualisation des lieux je projette, je prononce les mots. Au moment où je me retrouve dans le secteur du Grand Maître de l'OPH, une force incroyable me projette du côté de la montagne.

 

Je descends à la montagne où je trouve beaucoup de gens et je leur demandais ce qu'ils faisaient là-bas, j'ai reconnu quelques personnes, ils me disent mais pourquoi je suis venu ici brutalement. Je repars à la gare mon point de départ. J'ai encore décollé pour atterrir au domicile du Grand Maître de l'OPH, on me projette derrière le Djoué après la gare (Djoué un cours d'eau). Par trois fois je n'ai pas pu atterrir chez le Grand Maître de l'OPH et je me suis dit que ce Grand Maître de l'OPH doit avoir beaucoup des protections. J'ai résolu d'attendre le matin.

 

Arrivée au matin, j'ai pris ma mallette et je me suis dirigé au domicile du Grand Maître de l'OPH simplement comme tout le monde. Je trouve un homme qui se brossait les dents. Cet homme m'indique une maison et j'ai pris place. Quelques instants après l'homme arrive et s'assoit en face de moi. Je lui demandai si le type là est fort car je le prenais pour un malade alors que j'étais en face du Grand Maître de l'OPH sans le savoir. Je continuais à poser le maximum des questions notamment quelle maison représentait-il ? Est-ce qu'il est fort ? Il y a longtemps que tu es ici, il demande cher? Il me regardait avec silence et me demanda ce que je voulais. Je lui répondis que je cherchais le Grand Maître de l'OPH. Il me dit : le Grand Maître de l'OPH c'est moi.

 

8- Face au Grand Maître de l'OPH, Oscar perd la tête, il ne s'en revient plus

 

Alors, je me suis levé impulsivement. Quoi ! Vous, Grand Maître ? Avec deux femmes, vous vous moquez de moi ? Vous, vous représentez quelle maison et puis vous me connaissez ? Bon si vous me connaissez, je suis à quel degré ? Si je prends seulement la rose croix je suis à quel degré ? Grand Maître, tu connais Hydou San Kara, tu connais… je lui ai parlé sévèrement et il ne faisait que me regarder avec silence.

 

9- Le Grand Maître de l'OPH le ramène au calme : Oscar tente ses expériences

 

II me demande, mais qu'est-ce qui t'amène ici ? Je suis resté calme et je l'ai observé attentivement. J'ai commencé à le chercher dans un autre système, mais je voyais seulement la lumière. Quand je le vois là, il s'élève, je cherche à l'attraper, il s'élève, j'atteins tel niveau, il s'élève, puis il se tient dans le soleil. Alors je ne pouvais pas y rentrer. Je reviens et lui, il ne faisait que me regarder avec silence. Il me pose encore la question, frère mais qui est ce qui t'amène ici ?

 

10- La mallette magique remise au Grand Maître de L' OPH: Oscar est libéré et sauvé

 

Je suis resté tranquille, je sors la mallette et je lui donne la lettre que le beau frère DIAMBOUANA avait écrite. Après avoir pris connaissance du contenu, il me demande de lui remettre les objets. Je lui ai sorti tous les objets tout en lui expliquant le rôle de chaque objet. A la fin, il me dit : « Ah ! J'ai déjà vu des gens mais je n'ai pas encore vu quelqu'un comme toi, comment as-tu fait pour maîtriser tout ceci, et pourquoi ces choses ne t'ont pas sauvé . Je lui ai dit, est-ce que toi, tu es capable de maîtriser ça comme moi ? Il me répond : « Mais puisque Dieu t’a envoyé ici, ce n'est plus mon problème, Dieu va s'en occuper ».

 

Et il appelle une sœur en la personne de la sœur LOUZOLO et lui demande de prendre ces choses. A moi de réagir en disant que ça, si une femme touche elle va s'affoler tout de suite. Le Grand Maître de l'OPH répondit : « Au nom de Jésus, elle va les prendre ». La soeur arrive et prend ces choses, moi je comptais les minutes, je me disais que dans 3 minutes elle va se déshabiller.

 

Finalement ces choses avaient perdu leur puissance puisque la femme ne s'était pas affolée. Le Grand Maître de l'OPH me dit, si tu veux être sauvé, tu dois te libérer de tout, balayer toute ta maison. Je lui dis, la croix de Syrie et la boule de cristal, c'est avec ça que je surveille ma femme, non je ne donne pas et puis je suis un cadre dans une grande compagnie, les gens complotent contre moi et j'ai toujours souhaité connaître ce que les gens disent à mon sujet, ça je ne donne pas. Il me dit d'aller chercher ça à Dolisie. Je lui ai demandé l'autorisation de repartir sur mon tapis volant parce que le tapis volant ne m'obéissait plus à KIBOSSI. Le Grand Maître de l'OPH me regarde attentivement et m'autorise.

 

C'est ainsi que je suis reparti à Dolisie dans ma maison. Mon épouse était surprise de me voir et je lui avais dit que je venais chercher mes choses et qu'elle n'avait qu'à se tranquilliser. Après avoir récupéré ces choses, je suis entré dans la douche et par le jet d'eau, j'ai décollé avec mon tapis volant jusqu'à KIBOSSI. Cette

fois j'ai atterri sans problème. Arrivée au domicile du Grand Maître de l'OPH, je les lui ai remis. Il me dit maintenant que tu as balayé toute ta maison, c'est fini. Il va prendre un whisky et m'en sert dans un verre, je lui dis que je ne prends jamais ça parce que j'ai mal à l'estomac. Il dit, tu bois ça et ton mal d'estomac va finir, j'en ai bu et j'ai ajouté une tasse de café noir très chaude. Et j'étais guéri de mon mal.

 

11- Oscar reconnaît la grandeur du Grand Maître de l'OPH et cherche à le connaître davantage

 

II me dit que je pouvais repartir à Dolisie car il y avait un train ce jour. Je lui dis que maintenant que je suis ici, je ne te quitte pas. D'ailleurs, il parait que tu as déjà vu beaucoup des gens, mais aujourd'hui tu verras les gens que tu n'avais jamais vus et attend toi à une guerre mondiale. Quant à moi, maintenant que je suis entré dans ta maison, je n'y sors plus. Il me dit que toi, il me semble que tu es têtu ? Je lui ai dit que je suis très très têtu et difficile à manoeuvrer, il parait que tu es Grand Maître de l'OPH je vais voir comment tu vas sauver ces gens. Le Grand Maître de l'OPH me dit qu'il partait recevoir les gens à la gare et me demanda si je pouvais l'accompagner. Je lui ai répondu que je devais seulement rester dans la maison.

 

Derrière lui, j'ai continué à m'interroger si le Grand Maître de l'OPH était vraiment puissant ? Alors vous savez que même si vous n'êtes plus sur le banc de l'école, vous n'allez pas oublier que le périmètre du carré c'est la somme de 4 côtés, vous avez donc la connaissance.

 

Alors à partir de la connaissance, je voulais savoir ce que le Grand Maître de l'OPH fait, lui c'est qui ? Qui est-il ? Puisque j'étais formé à la rose croix, j'avais beaucoup de connaissances, donc je voulais connaître qui est le Grand Maître de l'OPH.

 

Etant dans sa maison, j'invoque les esprits de la terre et je leur demande de venir me dire qui est Guy Emile, ils restent silencieux, j'invoque les esprits de l'air, venez me dire qui est LOUFOUA, pas de réponse. Je me dis qu'il doit certainement travailler dans l'eau, j'invoque alors les esprits de l'eau, ils restent silencieux, je me dis donc dans ce cas c'est dans le feu, puisque je l'ai vu entrer dans le soleil, j'ai invoqué ces esprits, les salamandres, ils viennent violemment mais je ne comprenais pas leur langage parce que je n'avais pas terminé l'initiation, ils viennent sous forme des fibres et d'éclairs. Je dis comme je ne comprends pas j'attends le Grand Maître de l'OPH et il était arrivé vers l6h00.

 

12- Emile se révèle finalement à Oscar MBOUNGOU

 

A son arrivée, il m'a regardé attentivement sans dire mot. Il va droit dans la cuisine et ressort avec deux coupe - coupes, il m'en donne un et me demande d'aller avec lui à la montagne. Il me dit, toi devant, moi derrière, quand il va devant il se retourne pour me regarder je ne suis pas là, je me retrouve devant. Il me dit mais le petit là qu'est-ce qu'il veut faire.

 

Il me dit de couper un arbre, quand j'applique un seul coup et l'arbre se coupe entièrement et aussitôt c'est le sang qui sortait de cet arbre. Il me dit que c'est quelqu'un qui est là. Alors je lui rétorque mais pourquoi tu m'as demandé de couper ? Nous avons progressé jusqu'au lieu d'une source d'eau. Il me demande de descendre à la source prendre de l'eau et il devait m'attendre en haut j'ai dit d'accord, il me donne une gourde et je vais derrière un arbre et d'après une certaine loi que je savais manipuler, j'attire l'eau dans la gourde, je vais lui donner, il dit non, bien sûr que c'est de l'eau de la source mais ce n'est pas toi qui es allé chercher, il faut que tu y arrives. Je lui dis qu'il faut que toi-même tu y partes, moi je n'y vais pas parce que je ne sais pas ce qui m'attend là-bas.

 

Finalement on a fini par se fatiguer et il m'a fait voir qui est-il réellement, il m'a fait voir une partie de lui. Je sais que nous sommes nombreux dans l'OPH mais je ne sais pas si beaucoup ont eu le privilège que j'ai eu, celui de connaître qui est Emile. Nous sommes bénéficiaires de son enseignement mais nous ne connaissons pas réellement qui est Emile. Et si on connaissait qui il est, notre comportement ne serait pas celui que nous avons aujourd'hui.

 

13- Oscar reconnaît en Guy Emile, la plénitude de sa divinité

 

Ce témoignage est une expérience vécue et je le rends publique afin qu'il soit une force pour ceux qui suivent et vont suivre l'OPH. Ne pensez pas que ce que l'on trouve dans les livres sont des choses imaginaires ou des rêves. Moi je suis une expérience vivante. Chacun d'entre vous est dans l'OPH et sait la formule utilisée pour devenir membre de l'OPH. Mais à titre exceptionnel, le Grand Maître de l'OPH a fait de moi membre de l'OPH avec ceux qui étaient avec lui et que certains d'entre nous n'ont pas encore vu.

 

Nous qui avons connu cette voix, celle de l'OPH, ne repartons plus dans nos pratiques, ça c'est fondamental, c'est inutile de chercher les sciences occultes. Mais j'étais un maître des sciences, je ne sais pas si au Congo il y avait quelqu'un qui avait mon niveau en science, je ne sais pas, parce que même vos commandes que vous faites à la redoute, par ma boîte, ça venait. Le client me donne de l'argent et il fait le choix de ses articles avec référence dans la redoute et moi j'envoie mes esprits, le client trouvera son colis chez lui et le douanier n'a rien vu. J'avais vraiment atteint un niveau important.

 

Mais si aujourd'hui j'ai abandonné les sciences occultes et si ma vie a été sauvée, c'est grâce à l'OPH.

 

Qu'est ce que l'OPH ?

 

Il y a beaucoup de gens qui cherchent la définition. Pour satisfaire la curiosité, on vous dit que c'est l'organisation pour l'humanité, ça c'est l'aspect extérieur pour ceux qui avancent avec curiosité. Vous savez qu'on ne s'approche pas de la lumière sans dégât, il y a beaucoup de fourmis qui perdent leurs veines parce qu'elles s'aventurent trop proche de la lumière. L'OPH, c'est comme ce prêtre là qui cherchait à connaître la grandeur de Dieu, ce Dieu qui a créé la mer, les cieux comment est-il ? Il a voulu mettre Dieu dans son cerveau et se promenait le long de la mer parce qu'il était embarrassé. Il va voir un petit enfant qui avait creusé un petit trou et avec une petite coquille, il prenait l'eau de la mer et y versait. Le prêtre lui demanda ce qu'il faisait. L'enfant lui dit qu'il prenait de l'eau de la mer pour la rendre dans le petit trou.

 

Alors le prêtre resta tranquille sans dire mot et réalisa qu'en tant que humain et avec son cerveau, il ne pouvait pas comprendre la grandeur de Dieu. Alors, la grandeur du Dieu vivant est comme celle de l'OPH, ne cherchez pas les définitions de l'OPH. Celui qui veut connaître l'OPH, Socrate a dit : « connais-toi, toi-même d'abord », cherche d'abord à te connaître, qui suis-je, pourquoi je suis resté sur terre, quelle est ma mission. Si tu peux connaître qui tu es et quelle est ta mission sur terre, alors tu peux t'interroger qui est Dieu, et qui est l'OPH. L'OPH avec votre niveau de membre de l'OPH, je vous dis que c'est le Message de Dieu incarné, parce que Message signifie le Verbe. Mais au commencement était le verbe, et le verbe était Dieu et le verbe s'est fait chair et il est venu habiter parmi nous. Et ce verbe là il vient dans chaque peuple et dans chaque pays. Ce verbe ne s'est pas seulement limité en Palestine, le Dieu qui est amour, de même qu'il avait pensé aux Palestiniens, peut penser aux congolais LOUFOUA CETIKOUABO Guy Emile est parmi ces gens qui incarnent le verbe de Dieu.

 

J'aimerais qu'à partir de ma petite expérience que j'ai eu auprès de l'OPH que nous puissions croire et accepter fermement cette voie et nous devons savoir que les sciences occultes quelles qu'elles soient, elles ont toujours des dribles, elles peuvent te donner une grande puissance qui va étonner les gens, mais c'est une puissance vaine qui ne dure pas, et sa finalité est fatale. Alors si tu n'as pas de chance, à coup sûr tu perdras ta vie et celle de tes parents.

 

Enfin, aujourd'hui quand les chrétiens entendent Emile dire que vous ne passerez pas sans me voir, ils sont scandalisés car Jésus a dit je suis le chemin, la vérité et la vie, finalement qui est-il ? Il dit que vous ne passerez pas sans me voir maintenant Jésus est où ? Mais parce qu'ils ne savent pas que Emile c'est l'égal de Jésus.

 

14- Exhortation d'Oscar MBOUNGOU

 

Lorsqu'on appartient à une organisation qui a un Maître Vivant comme c'est le cas pour l'OPH, le problème fondamental,   c'est   accepter   le   Maître, l'admettre, c'est dire que c'est bien lui le Maître. Et si tu ne l'as pas accepté comme Maître mais si tu as payé toutes les cotisations et toutes les formes des sacrifices, tu es toujours à l'extérieur parce que c'est un cercle, donc tu es à l'extérieur du cercle, or, le point central du cercle c'est le Grand Maître de l'OPH, si tu es à l'intérieur du cercle et lorsque le cercle se met à tourner, il y a une force centrifuge qui t'amène vers le centre , or   si tu es à l'extérieur la même force au lieu de te ramener vers le centre, t'expulses hors du cercle.

Il faut donc absolument accepter le Maître, si tu n'as pas accepté le Maître, c'est même un blasphème que de porter les couleurs de l'OPH, c'est un blasphème que de porter la tenue de l'OPH si tu n'as pas accepté le Maître.

 

Chaque fois que vous écoutez un enseignement, je préfère que vous négligez les enseignements de la Bible pour suivre les instructions du Maître vivant parce que lui, il peut modifier les enseignements de la Bible. Ce que la Bible a autorisé, lui, il peut le défendre et ce que la Bible a défendu, lui il peut l'autoriser parce que c'est lui qui est en communication avec le Christ, le Christ cosmique, le Christ cosmique ce n'est pas Jésus le fils de Marie, le Christ cosmique c'est l'être qui a fait dire à Jésus de Nazareth qu'avant que Abraham soit, moi je fus.

 

Cet être là est immortel. Et le Maître chaque fois qu'il est envoyé dans une communauté, il a une mission, un message à vulgariser, un message qui a été peut être mal compris mais qui est destiné à ce peuple là. Donc il faut accepter le Maître.

 

Si je vois dans la Bible, cette femme qui avait commis l'adultère qu'on amena à Jésus pour qu'elle soit mise à mort conformément à la loi, Jésus avait dit que celui qui regarde la femme d'autrui avec intention a déjà commis l'adultère dans son cœur. Donc chaque Messager n'est pas tenu de répéter le créneau des autres il vient avec une modification. Et c'est ça qui fait tomber les gens à l'OPH. Les gens se demandent pourquoi Emile nous fait boire, pourquoi il nous fait payer les sacrifices.

 

Il y a des instructions du Grand Maître de TOPH, il faut donc accepter le Grand Maître de l'OPH, si vous ne l'acceptez pas et si vous modifiez ses instructions même d'un iota, vous êtes des rebelles à ses enseignements et vous n'êtes pas admis dans son cercle vous êtes toujours à l'extérieur. J'insiste beaucoup parce que la discipline spirituelle moi je l'ai apprise d'abord dans les sciences occultes et là-bas c'est très rigoureux et celui qui doit avancer doit absolument se mettre à l'écoute du Grand Maître de l'OPH.

 

Or la plus grande prétention que nous avons c'est de vouloir imposer au Grand Maître de l'OPH la manière qu'il doit suivre sa mission. Et ça c'est une meilleure manière de l'offenser, il faut accepter le Maître tel qu'il est, sans chercher à le modifier, sans chercher à le blâmer, sans chercher à lui faire des remarques. Quand vous avez un Maître vivant, tout ce qu'il fait, c'est à votre avantage, quand il se fâche, c'est bien pour vous, quand il se sourit c'est bien pour vous, quelque soit ce qu'il fait c'est pour le bien de la communauté dont il a la charge. Dans Hébreux,   il  est  dit  que  nous  devons  avoir de  la considération pour nos guides spirituels car ils veillent sur nos âmes et doivent en rendre compte. Alors si toi tu ne veux pas l'accepter, comment veux-tu qu'il te rendre compte.

 

III-  GUY EMILE LOUFOUA CETIKOUABO, BIEN QUE HOMMME DE LA TERRE, IL N'EST PAS UN HOMME DE LA TERRE

 

C'est le 18 Mai 2007, à l'occasion de la célébration du 15e anniversaire de l'implantation de la grande et terrible Lumière de Dieu au Mont KARI-KARI, le 20 Mai 1992 que le Grand Maître de l'OPH a annoncé solennellement que bien qu'il soit homme de la terre, mais il n'est pas un homme de la terre, il vient du ciel.

 

Cette autre révélation du Grand Maître de l'OPH définissant sa véritable origine a une fois de plus bouleversé la conscience du commun des mortels.

 

Pour corroborer la révélation du Grand Maître de l'OPH, lisons dans Jean 3 du verset 31 au verset 33 « celui qui vient d'en haut est au dessus de tous ; celui qui est de la terre est terrestre et parle en terrestre. Celui qui vient du ciel témoigne de ce qu'il a vu et entendu et son témoignage, nul ne l'accueille. Qui accueille son témoignage certifie que Dieu est véridique ; en effet, celui que Dieu a envoyé prononce les paroles de Dieu, car il donne l'Esprit sans mesure. » De ce passage, il en ressort clairement qu'il existe deux types des missionnés, des envoyés ou des prophètes.

 

Les véritables missionnés, envoyés ou encore prophètes de Dieu sont ceux qui viennent du ciel, d'en haut et sont alors mandatés par le Dieu Très Haut Lui-même.

 

Cependant d'autres ne sont que terrestres et ne sont point envoyés par le Très Haut. C'est le cas des 450 prophètes de Baal (I Rois 18 : 19 ).

 

Les véritables Missionnés vivent au ciel. La terre est pour eux le champ d'action pour accomplir les différentes missions que Dieu leur confie. Pour illustrer

cela, prenons le cas de l'Ange Raphaël, de Jésus et de Jérémie.

 

L'Ange Raphaël fut envoyé pour apporter la guérison à TOBIT atteint de la cécité et à Sara hantée par un mauvais esprit. Pour accomplir cette mission, l'Ange Raphaël s'était revêtu du corps terrestre répondant au nom d'AZARIA (Tobit 6 :7 )

 

Le Seigneur Jésus, citoyen céleste vint sur terre pour accomplir sa mission. Ce passage atteste bien qu'il venait du ciel : « c'est pourquoi, en entrant dans le monde, le Christ dit: Tu n'as voulu ni sacrifice ni offrande ; mais tu m'as façonné un corps » (He.10:5).

 

Jésus n'était donc pas un homme de la terre mais du ciel car il a existé avant que le monde existe «Et maintenant toi, Père, rends- moi la gloire que j'avais auparavant avant que le monde soit » (Jean 17: 5)

 

Prenons enfin l'exemple de Jérémie qui confirme que Dieu connaît ses missionnés avant qu'ils ne viennent dans ce monde et les consacre bien avant : « Avant même de te former au ventre maternel, je t'ai connu ; avant même que tu sois sorti du sein, je t'ai consacré comme prophète des nations, je t'ai établi » (Jérémie 1:5)

 

En définitive, retenons que bien qu'ayant vécu sur terre l'Ange Raphaël, le Seigneur Jésus et le prophète Jérémie n'étaient pas de la terre. Leur passage terrestre leur servi pour accomplir les missions à eux confiées.

 

Ces trois exemples approuvent bien la véracité de la parole du Grand Maître de l'OPH Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO, à savoir: «Bien que homme de la terre, je ne suis pas un homme de la terre, mais je suis compté parmi eux là-bas au ciel ».

 

Tout lecteur biblique sait qu'au commencement, Dieu créa les cieux et la terre, la terre était informe et vide et l'Esprit de Dieu se mouvait au dessus des eaux (Gn 1:2 ). Aussi, aucun lecteur de la bible n'ignore que l'Esprit de Dieu n'est autre que le Saint Esprit.

 

Or parlant de la date de naissance du Grand Maître de l'OPH, la révélation du 17 février 1996 à 12hl5 de notre Dieu, nous apprend qu'Emile est né à l'heure, la minute, la seconde et la date du Saint Esprit et qu'il dépend totalement de l'Esprit.

 

Emile a donc vécu au ciel à l'image de Jésus Christ de qui il est le fidèle continuateur de la mission divine. Son arrivée sur terre est la preuve de la mission qu'il a à accomplir ici-bas : «Emile, maintenant que tu es sur terre là-bas, c'est- à- dire sur terre chez les humains, en ce moment, depuis le moment où tu es né jusqu'au moment où tu t'en iras, un homme comme toi, tu n'es que le seul sur terre parce que l'heure, la minute, la seconde et la date à laquelle tu es né, c'est l'heure de l'Esprit Saint. Tu ne dépends pas de toi-même, tu ne peux rien faire de tes propres pensées, tu dépends de l'Esprit » (Message de l'Eternel Dieu à Emile, le 17 Février 1996 à l2hl5min)

 

Les preuves attestant qu'Emile bien que homme de la terre, mais il n'est pas un homme de la terre sont nombreuses. Nous en prendrons justes trois à savoir :

-  La naissance sans placenta et cordon ombilical. Une telle naissance ne trouve aucune explication scientifique car un fœtus ne peut vivre en dehors du placenta et du cordon ombilical.

- A deux ans déjà, Emile recevait les Anges de l'Eternel.

- A trois ans, il assumait déjà sa fonction de sacrificateur universel selon l'ordre de Melchisedeck, en faisant passer le premier élu de Dieu, un Membre confirmé de l'OPH aux Etats-Unis d'Amérique.

 

Au-delà de toutes ces raisons incontestables, nous ne manquerons pas de citer celle qui dépasse toute interprétation humaine.

 

Son sang qui a coulé le 05 Février 2002 lors de son assassinat manqué et qui a racheté de nouveau l'humanité entière, est la plus grande preuve qu'Emile n'est pas un homme de la terre car aucun homme de la terre ne peut sauver un autre, à combien plus forte raison sauver le monde entier.

 

Les écritures nous édifient davantage à ce sujet ; car elles affirment que seul Jésus était jugé digne de sauver le monde entier par son sang : « c 'est lui seul qui peut nous sauver. En effet, dans le monde entier, Dieu n 'a donné aux hommes personne d'autre pour nous sauver » (Ac, 4:12)

 

De toute évidence, ce Jésus-Christ qui versa son sang précieux à l'an 33 au mont Golgotha est le même qui est revenu verser de nouveau le même sang précieux le 05 Février 2002 à YALA NTSANGAMANI : « Je ne vous laisserai pas orphelins, je reviendrai vers vous » (Jean 14:18)

 

Pour être plus explicite, souvenons nous que le sang versé par Jésus-Christ devrait être encore versé une seconde fois dans l'histoire du plan du salut. Jésus le confirme dans Mathieu 26 :28-29, je cite : « Oui, ceci est mon sang de l'alliance de Dieu. Il est versé pour un grand nombre de gens, pour le pardon des péchés. Je vous le dis, je ne boirai plus de ce vin, jusqu 'au jour où je boirai le vin nouveau, avec vous dans le royaume de mon Père »

 

Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO est donc ce Jésus-Christ revenu sous un autre titre divin : L'Esprit de Vérité. Le Grand Maître de l'OPH est de la trempe de Jésus. Il est donc un homme de la famille Divine venu sur terre pour achever la mission divine relative au plan du salut.

CONCLUSION

 

Comme l’on peut le constater le plus simplement possible, ce recueil des témoignages de l'Association Louzolo Amour - OPH vient pour fortifier la foi des uns et des autres. Il constitue de ce fait une base solide, une fondation sûre pour notre foi en Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO car la seule œuvre que Dieu attend de nous c'est de croire en lui (Jean 6 :29 ). Aussi, faut-il le rappeler que le témoin véridique délivre les âmes ? (Pr. 14 :25)

 

Ainsi, le témoignage de MBOUNGOU Oscar, vient délivrer les âmes hésitantes et incrédules tant sur la personne ou la divinité de Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO que sur sa mission divine.

 

Pour qu'un témoignage soit authentique et accepté de tous, il faut qu'il soit donné sous la déposition de deux ou de trois témoins (Deut.19 :15), alors le témoignage de Oscar vient corroborer les propos du Grand Maître de l'OPH à savoir « bien que homme de la terre, je ne suis pas un homme de la terre, je suis compté parmi eux là-bas ».

 

Oscar MBOUNGOU est donc un exemple vivant de sa propre expérience et son témoignage est incontestable : « Tes témoignages sont entièrement véridiques... » (Ps 93:5) Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO est celui-là qui incarne le VERBE « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu et la Parole est Dieu. Toutes choses ont été faites par elle.., » (Jean 1:1-3).

 

Cette déclaration solennelle de Oscar MBOUNGOU trouve toute sa valeur dans les propos du Grand Maître de l'OPH lui - même lorsqu'il annonça le 05 Octobre 2005 je cite : « si vous voulez connaître qui je suis, lisez dans Jean 16:10-15 ».Emile est donc l'Esprit de Vérité promis par Jésus Christ.

 

Alors, que l'exhortation de Oscar MBOUNGOU sur l'acceptation de Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO comme homme véritable du Dieu Vivant et l'unique sur terre fortifie non seulement notre foi en Dieu et son Missionné mais surtout nous permette de nous attacher sans faille au Représentant Unique et Légal de Dieu sur terre, Lui qui répondra de toutes les âmes au grand jour du Seigneur.